Infirmiers

Journée mondiale de sensibilisation au traitement des personnes âgées

Entre de bonnes mains

Le mercredi 15 juin est la journée mondiale de sensibilisation au traitement des personnes âgées. Les professionnels, la famille et les proches sont quotidiennement concernés

par la bientraitance des personnes âgées. 

Cependant, à vouloir trop bien faire ne risquent-ils pas de se rapprocher de certaines formes de maltraitance ? Quels sont alors les véritables principes de la bientraitance ?

Comment la mettre en pratique ? Et quelles sont ses limites ?

Le Pôle Santé NEV a demandé à ses professionnels de participer à la réflexion.

_DSC2450.jpg

" La bientraitance commence par une écoute. Une écoute bienveillante, patiente, empathique. "

Raphëlle ATALLAH  I  Médecin coordinateur

WhatsApp Image 2022-06-14 at 00.34.18.jpg

" La bientraitance des personnes âgées est une démarche éthique, un engagement, une manière d'être, d’agir ,de dire et de soigner nos seniors dans le respect inconditionnel de leur histoire, de leur dignité et de leur singularité.

Au quotidien, cet engagement se traduit par une approche globale bio-psycho-sociale et culturelle de la personne âgée, qui potentialise son autonomie en faisant notamment attention à la communication (verbale et non verbale ) lors du soin et au risque d’infantilisation voire de dépersonnalisation.


La volonté des professionnels de santé et du soin de mettre en place des formations et des méthodes d’accompagnement pour mieux comprendre le concept de bientraitance et savoir reconnaître les situations à risque encouragerait la bientraitance "

Cédick PISIOU  I  Kinésithérapeute

Nelly.jpg

" La bientraitance est naturelle par rapport à mon métier qui impose un savoir être empreint d'empathie envers tout un chacun.

Pour autant, la bientraitance se définirait selon moi par les actes et paroles dits et réalisés avec gentillesse, attention en tenant compte des limites, capacités, de celui qu'on a en face. L'empathie, l'écoute, le temps accordé, le comportement dégagé participent à cette bienveillance qui inspire confiance et permet des échanges harmonieux.

Dans mon quotidien, la bientraitance se traduit dans le comportement, le langage, même les écrits afin que le respect de l'autre soit toujours mis en avant.

L'épuisement professionnel, les difficultés personnelles peuvent selon moi influer sur les bonnes pratiques professionnelles. Il faut tant au niveau des patients que des soignants des temps d'écoute, pour permettre à chacun d'exprimer ses ressentis. Les règles simples de politesse quelque fois sont mises à l'écart par empressement. Quelques minutes pour saluer, échanger un sourire... permettent de rentrer "en relation" avec bienveillance et empathie. "

Nelly MIATTI  I  Assistante de service social