Capture d’écran 2021-06-27 à 10.35.28.pn


Pointe-Noire accueille un centre de dialyse, le premier de la Côte-sous-le-vent

La dialyse est indispensable pour les personnes qui souffrent d'insuffisance rénale. Un nouveau centre de dialyse a été ouvert à Pointe-Noire. C'est le 4e, seulement, en Guadeloupe.

Eddy Golabkan, Ronhy Maléty avec Yasmina Yacou • Publié le 24 juin 2021 à 06h01

De nombreux Guadeloupéens souffrent d'insuffisance rénale et doivent être traités par dialyse. Un nouveau centre vient de voir le jour dans le nord Basse-Terre. Et pour les patients de la Côte-sous-le-vent, c'est une chance inespérée. 

4e centre de dialyse de Guadeloupe

C'est une bonne nouvelle pour les patients dialysés de Guadeloupe. Le premier centre de dialyse de la Côte-sous-le-vent a ouvert ses portes, le 21 juin, à Pointe-Noire. Un bâtiment flambant neuf qui pourra accueillir 50 à 60 malades entre Sainte-Rose et Vieux-Habitants. Il était très attendu, car en Guadeloupe, seuls 3 centres étaient jusque-là fonctionnels. Précédemment, les patients devaient se rendre au centre hospitalier de Basse-Terre, au centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre ou à la clinique de Choisy, au Gosier, afin d'être pris en charge. 

Désormais, les patients de la zone peuvent être traités plus près de leur domicile. Ils éviteront les heures de route pour se faire dialyser trois fois par semaine, explique le Dr Henri Mérault, néphrologue et médecin référent du pôle santé "Nouvelles eaux vives" de Pointe-Noire. L’ouverture de ce centre de proximité va améliorer le confort et la qualité de vie de nombreuses personnes.

Des soins de qualité dans un environnement à la pointe de la technologie

Le centre reçoit des patients, depuis le 21 juin, et propose des séances le matin et le midi. Il peut déjà accueillir jusqu'à 24 malades par jour. Par la suite, des séances du soir seront également disponibles, notamment pour les vacanciers de passage en Guadeloupe et les patients en auto-dialyse assistée.

En lien avec le projet médical de l’établissement, l’éducation thérapeutique y sera déployée pour prévenir la maladie rénale et accompagner les patients souffrant de maladies chroniques telles que le diabète et l’obésité. Des consultations avancées en néphrologie seront proposées pour prévenir et retarder la maladie rénale.

De plus, ce centre doté d'une technologie de pointe servira de nombreuses années, selon le Dr Mérault. Les personnes sous dialyse vivent de plus en plus longtemps, et d'année en année, les spécialistes s'attendent à accueillir de plus en plus de patients, à l'avenir.